Le budget de l’UE pour 2022 doit se concentrer sur la relance suite à la crise du coronavirus 

Communiqué de presse 
 
 

Partager cette page: 

  • Un budget total de 171,8 milliards d’euros pour l’année à venir 
  • Rétablissement de fonds essentiels pour des programmes clés suite aux coupes des gouvernements de l’UE 
  • Une augmentation significative pour Horizon Europe (recherche), Erasmus+, la santé, le climat et l’aide humanitaire 

Le Parlement veut soutenir le processus de relance suite à la pandémie, encourager les investissements, lutter contre le chômage et poser les bases d’une Union plus résiliente et durable.

Le Parlement a adopté mercredi (résultats annoncés jeudi) sa position sur le budget de l’UE pour 2022. Les députés ont annulé la plupart des coupes effectuées par le Conseil (1,43 milliard d'euros au total) et ont ainsi rétabli le projet de budget au niveau initialement proposé par la Commission pour les lignes budgétaires concernées.

Les députés ont également augmenté le niveau des fonds disponibles pour de nombreux programmes et politiques qui contribuent à la relance post-pandémie, conformément aux priorités du Parlement telles qu’établies dans ses lignes directrices pour 2022. Cela concerne notamment le programme de recherche Horizon Europe (+305 millions d’euros par rapport au projet de budget de la Commission), le mécanisme pour l’interconnexion en Europe, qui contribue au développement de réseaux transeuropéens de transport, d’énergie et numériques de haute qualité et durables (+207 millions d’euros), ou encore l’environnement et l’action climatique (programme LIFE, +171 millions d’euros).

Jeunesse et santé

Soutenir la jeunesse demeure une priorité clé: Erasmus+ s’est vu augmenter de 137 millions d’euros, ce qui représente 40 000 échanges éducatifs supplémentaires, et 700 millions d’euros ont été ajoutés au projet de budget pour favoriser la mise en œuvre de la garantie européenne pour l'enfance. EU4Health a également été renforcé (+80 millions d’euros) afin de construire une solide Union européenne de la santé et de rendre les systèmes nationaux de santé publique plus résilients.

Aide humanitaire, migration et aide extérieure

Les députés ont augmenté le financement de l’aide humanitaire de 20% et renforcé le fonds ‘‘Asile, migration et intégration’’, notamment compte tenu de la situation en Afghanistan. Ils ont également soutenu l'initiative de Covax pour un accès mondial équitable aux vaccins contre le COVID-19. Dans le domaine de la sécurité et de la défense, les députés ont augmenté les lignes budgétaires concernées de plus de 80 millions d’euros.

Une résolution, adoptée par 521 voix pour, 88 contre et 84 abstentions, résume la position du Parlement. Le texte adopté sera disponible ici (20.10.2021).

Citations

Karlo Ressler (PPE, HR), rapporteur général pour le budget de l’UE pour 2022 (section III - Commission), a déclaré: ‘‘Je suis convaincu qu'avec ce paquet, nous parviendrons à répondre aux attentes des citoyens européens, qui sont naturellement très élevées. Les éléments clés de notre position sont sans aucun doute le rétablissement des coupes arbitraires du Conseil, et le renforcement des lignes qui ont une valeur ajoutée pour les Européens. Premièrement, soutenir la force motrice de la reprise et de l'économie européenne: les PME. Deuxièmement, renforcer les programmes orientés vers l'avenir dans les domaines de la recherche, de l'innovation et de l'éducation, en mettant l'accent sur les jeunes et les enfants. Troisièmement, renforcer l'UE de la santé. Et quatrièmement, stimuler nos efforts en faveur d'une Europe numérique, verte et sûre.’’

Damian Boeselager (Verts/ALE, DE), rapporteur pour les autres sections, a déclaré: ‘‘Il est essentiel d'avoir de bonnes institutions. Elles sont le roc solide sur lequel repose la confiance des citoyens dans la politique. Les institutions de l'UE ont besoin d'un soutien budgétaire adéquat pour faire leur travail et tenir les engagements de l'UE, par exemple avec le pacte vert ou la supervision de centaines de milliards de fonds supplémentaires dans le fonds de relance.’’

Prochaines étapes

Avec ce vote, le Parlement a fixé le niveau total des crédits d’engagement pour 2022 à 171,8 milliards d’euros, soit une augmentation de 2,7 milliards d’euros (+1,3 milliard d’euros pour la réserve d’ajustement au Brexit, qui reflète l’accord sur le règlement correspondant) par rapport au projet de budget proposé par la Commission. Il a fixé le niveau total des crédits de paiement à 172,5 milliards d’euros.

Ce vote marque le lancement de trois semaines de négociations de ‘‘conciliation’’, avec pour objectif d’aboutir à un accord sur le budget de l’année prochaine, qui devra alors être adopté par le Parlement et signé par son Président.