Slovénie: les députés ont débattu des menaces pesant sur les médias et la démocratie 

Communiqué de presse 
Session plénière 
 
 

Partager cette page: 

Mercredi soir, les députés ont débattu de l’état des valeurs de l’UE en Slovénie, notamment des menaces pesant sur l’État de droit et la liberté des médias.

Lors du débat, de nombreux députés ont souligné que de graves menaces continuaient de peser sur la démocratie en Slovénie, malgré des évolutions positives. Faisant référence au financement des médias, au harcèlement en ligne, aux actions en justice (SLAPP) et aux menaces contre les voix critiques dans l’environnement politique très polarisé en Slovénie, les députés ont déclaré que les responsables gouvernementaux (y compris le Premier ministre) étaient responsables des efforts visant à faire taire les critiques.


Plusieurs députés ont également pointé du doigt les raisons politiques ayant retardé la nomination des procureurs au Parquet européen. Ils ont également souligné la corruption et l’impact des retards dans la nomination des procureurs pour les enquêtes pertinentes, ainsi que la menace qui pèse sur l’Union face à la prolifération des mouvements politiques illibéraux dans les États membres.


Toutefois, un grand nombre de députés ont déclaré que la plupart des questions au cœur du débat étaient soit déjà résolues, soit motivées politiquement. La nomination des procureurs au Parquet européen a été finalisée plus tôt hier, ont-ils rappelé, et une solution a été trouvé récemment concernant le financement de l’agence de presse nationale STA. En conséquence, de nombreux députés ont affirmé que le respect des valeurs européennes n’était pas un problème en Slovénie.


Pour revoir le débat avec le ministre Anže Logar, au nom de la présidence slovène du Conseil, et le commissaire Didier Reynders, cliquez ici.