La Russie doit immédiatement retirer ses forces armées qui menacent l’Ukraine 

Communiqué de presse 
Session plénière 
 
 

Partager cette page: 

  • Le Parlement condamne le renforcement militaire russe près de l’Ukraine 
  • Les sanctions contre la Russie devraient inclure la suspension du système de paiement SWIFT 
  • Ce n’est pas à la Russie de décider de l’avenir de l’Ukraine 
Le Parlement avertit que toute agression de Moscou doit avoir un prix économique et politique élevé. © AFP/Aleksey Filippov  

Alors que le renforcement des troupes russes menace à nouveau l’Ukraine, les députés affirment que toute agression de Moscou se paiera au prix fort sur le plan économique et politique.

Dans une résolution adoptée jeudi par 548 voix pour, 69 contre et 54 abstentions, le Parlement condamne le renforcement militaire actuel aux frontières avec l’Ukraine. Les députés exigent que le gouvernement de Moscou retire immédiatement ses forces armées et cesse de menacer son voisin.


Soulignant que ce renforcement représente une menace à la paix, à la stabilité et la sécurité en Europe, les députés estiment qu’il s’agit également d’un outil pour obtenir des concessions politiques de l’Occident aux dépens de l’Ukraine.


Compte tenu des aspirations ukrainiennes vis-à-vis de l’OTAN, le texte souligne que le ‘‘choix d’alliances par un pays ne doit pas être soumis à l’approbation d’un pays tiers’’ et rejette donc les tentatives de la Russie d’inclure certains pays dans sa ‘‘sphère d’influence’’ pour façonner leur avenir.


La Russie devra payer le prix fort en matière économique et politique en cas de nouvelle agression

L’UE doit être prête à envoyer un avertissement sans appel signifiant que les hostilités militaires à l’encontre de l’Ukraine seraient non seulement inacceptables mais qu’elles auraient un prix économique et politique élevé, indique le texte. Les pays de l’UE doivent se tenir prêts à s’accorder rapidement sur des sanctions économiques et financières lourdes contre le gouvernement russe afin de traiter les menaces immédiates, plutôt que d’attendre qu’une nouvelle invasion se produise avant d’agir.


Tout nouveau paquet de sanctions devrait inclure le corps des officiers et les officiers généraux russes impliqués dans la planification d’une éventuelle invasion, ainsi que l’entourage immédiat et les oligarques ‘‘dans l’orbite du Président russe et leurs familles’’. Il devrait également prévoir le gel des avoirs financiers et physiques dans l’UE, des interdictions de voyage, l’exclusion de la Russie du système de paiement SWIFT, le ciblage des secteurs essentiels à l’économie russe et la perturbation du financement des services de renseignement et de l’armée.


Réduire la dépendance à l’énergie russe

Les députés demandent également à ce que l’UE prenne des mesures crédibles pour réduire sa dépendance aux importations d’énergie en provenance de Russie et fasse preuve de davantage de solidarité avec l’Ukraine en matière énergétique. Cela devrait se faire via une interconnexion plus étroite des infrastructures énergétiques européennes et ukrainiennes.


La résolution demande instamment que le gazoduc Nord Stream 2 ne soit pas mis en service, qu’il satisfasse ou non, à un moment donné, aux dispositions de la directive européenne sur le gaz.


Les accords de cessez-le-feu doivent être respectés

Le Parlement appelle par ailleurs la Russie et les séparatistes soutenus par la Russie à l’est de l’Ukraine à respecter les accords de cessez-le-feu. Les députés demandent également à la Russie de s’impliquer de façon constructive dans le ‘‘format Normandie’’ (rassemblant des représentants d’Allemagne, de Russie, d’Ukraine et de France) pour tenter de résoudre la guerre au Donbass et avec le groupe de contact trilatéral, ainsi que de mettre en œuvre ses obligations internationales, notamment dans le cadre des accords de Minsk et de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer.


La résolution exprime enfin son plein soutien à l’indépendance, à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine, au sein de ses frontières internationalement reconnues.