Présidence suédoise: une Europe plus verte, plus sûre, plus indépendante 

Communiqué de presse 
 
 

Partager cette page: 

Le Premier ministre suédois Ulf Kristersson a présenté les priorités de la présidence du Conseil de son pays.© European Union 2023 - EP  

Mardi matin, le Premier ministre suédois Ulf Kristersson a débattu des priorités de la présidence suédoise du Conseil avec les députés à Strasbourg.

Dans son discours, M. Kristersson a déclaré que la première priorité de son pays, à la tête du Conseil, serait la sécurité de l'Europe tout en continuant à soutenir l'Ukraine déchirée par la guerre et en soulignant l'importance géopolitique de l'UE dans un monde de plus en plus incertain.

Toutefois, il a également déclaré : "lorsque nous envisageons notre sécurité, nous devons également prendre en compte les aspects qui sont proches des préoccupations de nos citoyens", en précisant que l'UE doit coopérer plus efficacement contre le crime organisé et travailler pour une politique migratoire commune et cohérente.

Il a poursuivi en évoquant le rôle crucial de l'UE dans la transition verte, ses liens avec la compétitivité à long terme de l'Europe et le fait que de nombreuses entreprises souhaitent tirer parti du passage d'une économie dépendante des combustibles fossiles à une économie sans combustibles fossiles. Le travail des élus devrait consister à fournir le cadre approprié, a-t-il déclaré.

"Si les entreprises européennes doivent produire de l'énergie, fabriquer des batteries, des voitures électriques et produire de l'acier sans énergie fossile à l’avenir, elles ont besoin de bonnes conditions pour être compétitives", a-t-il souligné.

Enfin, le Premier ministre Kristersson a souligné que la Suède aura également pour priorité de défendre les valeurs communes et fondamentales de l'UE.

"Ce n'est pas à la corruption et au copinage qu'aspirent l'Ukraine, la Moldavie et les autres pays candidats. (...) La démocratie libérale - combinaison de la souveraineté populaire et des droits individuels - est ce qui distingue l'UE des autres institutions internationales", a déclaré le Premier ministre suédois.

Le vice-président de la Commission, Maroš Šefčovič, a souligné que l'UE devait maintenir son unité et sa détermination à soutenir l'Ukraine et que les responsables en Russie de l'agression et des crimes en Ukraine devaient rendre des comptes.

La transition verte sera également un domaine clé, a-t-il souligné ; en 2022, l'UE a obtenu deux fois plus d'énergie provenant des énergies renouvelables que prévu, et elle devrait chercher à doubler à nouveau cette production en 2023.

L'Europe doit stimuler sa compétitivité, relancer les investissements de l'UE dans le cadre de REPowerEU et soutenir son industrie des technologies propres - surtout à un moment où des pays comme les États-Unis et la Chine ont recours à des subventions qui nuisent à la compétitivité européenne. Il a également souligné l'accent mis par la présidence suédoise sur les migrations, réaffirmant la nécessité d'un système d'asile et de migration solide.

Intervenants au nom des groupes politiques

Les Présidents des groupes politiques se sont accordés sur la plupart des domaines prioritaires sur lesquels la présidence devrait se concentrer, comme l'innovation, les opportunités d'emploi, les migrations, le changement climatique et le marché unique, tout en avançant différentes propositions sur la manière d'obtenir des résultats dans ces domaines. Certains groupes ont souligné la nécessité de compenser les récentes subventions américaines à l'industrie en stimulant la compétitivité de l'UE, notamment par le biais d'accords commerciaux.

D'autres se sont plutôt concentrés sur la construction d'une Europe sociale forte pour protéger les familles vulnérables et assurer l'intégrité du marché unique, ainsi que sur la protection des frontières de l'UE et le sauvetage des migrants en mer.

Regardez le débat complet en cliquant ici.