L’enquête sur le naufrage des migrants à Pylos reçoit le Prix 2023 du journalisme du PE 

Communiqué de presse 
 
 

Partager cette page: 

Les lauréats du Prix Daphne Caruana Galizia pour le journalisme 2023 © European Union, 2023 - Source: EP  

Un consortium grec, allemand et britannique remporte le Prix Daphne Caruana Galizia 2023 pour son enquête sur le naufrage de l’Adriana, qui a fait plus de 600 morts au large de la Grèce.

L’enquête conjointe, menée par le média d’investigation grec Solomon, en collaboration avec Forensis, la chaîne publique allemande StrgF/ARD et le quotidien britannique The Guardian, a révélé que les actes des garde-côtes grecs avaient entraîné la submersion du bateau qui transportait des migrants. Il s’agit de l’un des naufrages les plus meurtriers de ces dernières années. L’enquête a également mis en lumière les incohérences que présentent les déclarations officielles des autorités grecques.

Roberta Metsola, Présidente du Parlement, Pina Picierno, Vice-Présidente en charge du Prix Daphne Caruana Galizia, et Juliane Hielscher, Présidente du Club de la Presse de Berlin, ainsi que des membres du jury indépendant réunissant 28 personnalités européennes ont participé à la cérémonie de remise du Prix, qui s’est tenue dans la salle de presse Daphne Caruana Galizia du Parlement à Strasbourg.

La Présidente Roberta Metsola a déclaré : "Aujourd’hui, comme chaque année, nous honorons la mémoire de Daphne Caruana Galizia avec un prix qui est un rappel fondamental de son combat pour la vérité et la justice. Des journalistes dans le monde entier continuent d’être ciblés uniquement pour avoir fait leur travail, mais ils refusent d’être réduits au silence. Ce Parlement se tient à leurs côtés dans cette lutte de longue haleine pour sauvegarder la liberté de la presse et le pluralisme des médias en Europe et au-delà".

En recevant le prix au nom du consortium lauréat, Iliana Papangeli, de Solomon, a déclaré : "Cet événement fatal nous a obligés à nous interroger sur les soi-disant valeurs européennes et sur la position réelle de l'UE en matière de protection de la vie humaine, indépendamment du passeport, de l'appartenance ethnique, de la race, du sexe, du handicap ou de la classe sociale. Cette enquête conjointe a montré à quel point les politiques migratoires de l'UE sont violentes et restrictives, ce qui a conduit à une perte massive de vies humaines".

Du 3 mai au 31 juillet 2023, plus de 700 journalistes des 27 États membres ont participé au concours en soumettant leurs articles. Une liste de 12 finalistes a été établie par le jury, qui a ensuite désigné le lauréat.

À propos du projet lauréat

Lors de leur enquête, les membres du consortium ont étudié en détail les évènements entourant la disparition du chalutier Adriana. Ce bateau a chaviré le 14 juin, à une cinquantaine de milles nautiques au large de Pylos, au sud-ouest de la Grèce. Parti quelques jours plus tôt de Libye, il transportait des migrants dont plus de 600 ont péri.

Les journalistes ont mené plus de 20 entretiens avec des rescapés. Ils ont également examiné des documents provenant de la justice et des garde-côtes. Cette enquête a révélé que des occasions de secourir le bateau n’avaient pas été saisies et que des propositions d’assistance avaient été ignorées. En outre, les témoignages des rescapés laissent penser que ce sont les tentatives faites par les garde-côtes grecs de remorquer le chalutier qui l’ont fait chavirer. Les garde-côtes grecs nient pour leur part avoir procédé à cette manœuvre.

Forensis a simulé les évènements tragiques de cette nuit grâce à une modélisation 3D interactive du chalutier. Pour cela, ses équipes ont utilisé des données issues du journal de bord du bateau des garde-côtes et du témoignage de son capitaine, mais aussi des trajectoires de vols et des données du trafic maritime, ainsi que des images satellites et des vidéos tournées par des navires de transport maritime qui se trouvaient non loin de l’Adriana, entre autres sources.

Les équipes qui ont participé à l’enquête sont composées des personnes suivantes :

- pour Solomon : Stavros Malichudis, Iliana Papangeli et Corina Petridi ;

- pour Forensis : Stefanos Levidis, Christina Varvia, Georgia Skartadou, Andreas Makas, Ebrahem Farooqui, Dimitra Andritsou, Peter Polack, Eyal Weizman, Jasper Humpert, Miriam Rainer, Salma Barakat, Zac Ioannidis et Elizabeth Breiner ;

- pour StrgF/ARD : Armin Ghassim, Sulaiman Tadmory, Timo Robben et Sebastian Heidelberger ;

- pour The Guardian : Giorgos Christides, Katy Fallon, Lydia Emmanouilidou et Julian Busch.

À propos du Prix

Le Prix Daphne Caruana Galizia pour le journalisme a été créé par une décision du Bureau du Parlement en décembre 2019 afin de rendre hommage à Daphne Caruana Galizia, une journaliste d’investigation et blogueuse maltaise spécialisée dans les questions de corruption, assassinée dans un attentat à la voiture piégée en 2017.

Ce Prix récompense chaque année un travail journalistique d’excellence qui promeut et défend les valeurs et les principes de l’UE, comme la dignité humaine, la liberté, la démocratie, l’égalité, l’État de droit et les droits humains. Il est décerné le jour de l’anniversaire de l’assassinat de la journaliste.

Les journalistes et équipes de journalistes professionnels de toute nationalité ont la possibilité de soumettre des articles de fond, publiés ou diffusés par des médias basés dans l’un des 27 États membres de l’UE. Ce Prix vise à encourager et à souligner le rôle central d’un journalisme professionnel qui permet de préserver la liberté, l’égalité et d’offrir à tous les mêmes possibilités.

Son jury indépendant est composé de représentants de la presse et de la société civile des 27 États membres et d’un représentant de la Fédération internationale des journalistes.

Ce Prix, d’un montant de 20 000 euros, témoigne du soutien sans faille du Parlement au journalisme d’investigation et à la liberté de la presse.

En octobre 2021, le Prix Daphne Caruana Galizia avait été remis aux reporters sur le projet Pegasus, coordonnés par le réseau de journalistes Forbidden Stories.

En octobre 2022, il avait été attribué à un documentaire sur l’influence russe en Afrique coproduit par Découpages et Arte G.E.I.E.

Qui était Daphne Caruana Galizia ?

Daphne Caruana Galizia était une journaliste d’investigation, une militante anti-corruption et une blogueuse maltaise dont le travail portait essentiellement sur la corruption, le blanchiment d’argent, la criminalité organisée, la vente de citoyenneté et sur les liens du gouvernement maltais avec l’affaire des Panama Papers. Après avoir été harcelée et menacée, elle a été assassinée dans une explosion à la voiture piégée le 16 octobre 2017. Le tollé suscité par la façon dont les autorités ont traité l’enquête sur son meurtre a finalement mené à la démission du Premier ministre Joseph Muscat. Suite aux échecs de l’enquête, en décembre 2019, les députés ont demandé à la Commission européenne d’agir.

L’enquête lauréate sera bientôt traduite dans toutes les langues officielles de l’Union européenne.