Le Parlement organise sa première semaine des droits des personnes handicapées 

Communiqué de presse 
 
 

Partager cette page: 

La semaine du 27 novembre au 4 décembre vise à sensibiliser et à renforcer le débat public afin que toutes les personnes handicapées puissent exercer leurs droits.

Organisée autour de la Journée internationale des personnes handicapées qui a lieu le 3 décembre, la semaine des droits des personnes handicapées verra plusieurs commissions parlementaires voter, débattre et organiser des évènements sur les politiques en matière de handicap.

Parmi les nombreux évènements, la commission du développement débattra mardi de l’accès à l’éducation et à la formation dans les pays en développement. Mercredi, la commission des pétitions tiendra son atelier annuel sur les droits des personnes handicapées. Jeudi, la commission des transports examinera les obstacles dans les domaines des transports et du tourisme, tandis que la sous-commission des droits de l’homme débattra des droits des personnes handicapées dans les situations de conflit et d’après-conflit.

La commission de l’emploi et des affaires sociales organisera plusieurs manifestations, dont un échange de vues sur la ʺcarte européenne du handicapʺ et la carte européenne de stationnement pour les personnes handicapées. Mercredi après-midi, une audition conjointe avec la commission des droits des femmes et de l’égalité des genres aura lieu sur le thème "Les pratiques préjudiciables à l’égard des femmes et des filles handicapées". Une réunion avec des députés des parlements nationaux sur la participation des personnes handicapées au processus électoral est également prévue le 4 décembre.

Pour un certain nombre d’évènements, la langue des signes sera proposée.

Citations

Dragoș Pîslaru (Renew, RO), Président de la commission de l’emploi et des affaires sociales, a déclaré: "Les Européens handicapés doivent pouvoir jouir des droits humains et des libertés fondamentales conférés par la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées et participer pleinement à la vie civile, politique, économique, sociale et culturelle de la communauté. La semaine prochaine, nous en débattrons avec plusieurs interlocuteurs et avec des organisations représentant les personnes handicapées, en suivant le principe fondamental "Rien pour nous sans nous"."

Karin Langensiepen (Les Verts/ALE, DE), Présidente du réseau de la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) du Parlement, a déclaré: "Les personnes handicapées sont des citoyens égaux et doivent être traités comme tels. La semaine prochaine, nous montrerons notre engagement à mettre fin au validisme et à la discrimination. De l’emploi à la mobilité, l’UE doit mettre en œuvre la Convention des Nations unies que nous avons signée il y a plus de dix ans. Récemment, le Parlement a fait pression pour des projets importants tels que la carte européenne du handicap. Ensemble, nous devons veiller à ce que l’avenir soit accessible à tous."

Contexte

La semaine des droits des personnes handicapées est le temps fort des activités menées tout au long de l’année pour veiller à ce que toutes les personnes souffrant d'un handicap, quel qu'il soit, puissent mener une vie indépendante et être pleinement intégrées dans la société.

Le Bureau du Parlement européen (qui comprend la Présidente, les vice-présidents et les questeurs) s’est engagé à soutenir l’amélioration continue du fonctionnement interne du PE. Le Parlement s’engage à offrir à tous les utilisateurs, qu’il s’agisse de députés, de membres du personnel ou de visiteurs, un environnement physique accessible et l’utilisation autonome de tous les bâtiments. Au cours des dernières années, plusieurs mesures ont amélioré l’accessibilité pour les personnes handicapées et de nouveaux projets de rénovation des bâtiments doivent garantir une accessibilité totale.

L’accessibilité numérique du Parlement s’est améliorée au cours des dernières années, afin de veiller à ce que les contenus numériques, tels que les sites web, les applications, les documents et le multimédia, soient développés de manière à permettre l’égalité d’accès et de convivialité à tous, y compris aux personnes handicapées. Le Parlement tient également à montrer l’exemple et à devenir un employeur plus inclusif en embauchant davantage de personnes handicapées, y compris des stagiaires, au moyen de programmes d’actions positives.

En mettant en œuvre ces actions, le Parlement s’emploie activement à améliorer l’accessibilité numérique, à favoriser l’inclusion et à remplir ses obligations en tant que signataire de la CDPH des Nations unies.