Index 
 Texte intégral 
Procédure : 2008/2026(BUD)
Cycle de vie en séance
Cycle relatif au document : A6-0486/2008

Textes déposés :

A6-0486/2008

Débats :

PV 17/12/2008 - 3
CRE 17/12/2008 - 3

Votes :

PV 18/12/2008 - 6.6
PV 18/12/2008 - 6.7
CRE 18/12/2008 - 6.6
CRE 18/12/2008 - 6.7
Explications de votes
Explications de votes

Textes adoptés :

P6_TA(2008)0622

Débats
Mercredi 17 décembre 2008 - Strasbourg Edition JO

3. Projet de budget général 2009, modifié par le Conseil (toutes sections) (débat)
Vidéo des interventions
PV
MPphoto
 

  Jutta Haug, rapporteure . – (DE) Monsieur le Président, je voudrais remercier tous les députés qui ont participé au débat de cette Assemblée et qui sont intervenus, même si, dans quelques cas, le budget 2009 était juste l’occasion d’intervenir plutôt que l’objet de l’intervention. Je voudrais surtout remercier les députés qui sont restés avec nous du début à la fin et qui se sont joints au débat.

Le plan européen de relance économique qui nous a été présenté par la Commission a été abordé dans de nombreuses interventions et tourmente nombre d’entre nous. Je ne peux rien faire d’autre que répéter ce que j’ai déjà dit à de nombreuses reprises: la force motrice européenne des économies des États membres, c’est la politique de cohésion de l’UE. Mettre cette politique véritablement en œuvre, correctement et honnêtement, nous permettra d’améliorer notre situation et aura sans aucun doute pour résultat que l’économie ne nous posera plus d’aussi gros problèmes dans les prochaines années. Bien entendu, nous ne nous en sortirons pas avec nos 116 milliards d’euros de paiements, mais l’ensemble du Parlement se tient prêt à garantir les paiements utiles dans les budgets supplémentaires et rectificatifs.

Ce que la commissaire a dit est vrai, bien sûr: un budget est toujours un compromis. Le budget 2009 n’est pas différent de ses prédécesseurs à cet égard. Nous avons dû concéder au Conseil le faible niveau des paiements; la Commission a dû nous accorder la réaffectation de 700 millions d’euros pour le développement régional, et nous avons dû revoir nos priorités à la baisse. Nous sommes néanmoins parvenus à préserver bon nombre de ces priorités: plus d’argent pour la lutte contre le changement climatique, plus de paiements pour la dimension sociale en termes de création d’emplois meilleurs et plus nombreux, et plus d’argent pour les PME. C’est ce que nous avons accompli, et j’en suis reconnaissante à tous mes collègues députés. Merci beaucoup!

(Applaudissements)

 
Dernière mise à jour: 13 octobre 2009Avis juridique