Index 
 Texte intégral 
Procédure : 2008/0231(CNS)
Cycle de vie en séance
Cycle relatif au document : A6-0236/2009

Textes déposés :

A6-0236/2009

Débats :

PV 21/04/2009 - 20
CRE 21/04/2009 - 20

Votes :

PV 22/04/2009 - 6.38
Explications de votes
Explications de votes

Textes adoptés :


Débats
Mardi 21 avril 2009 - Strasbourg Edition JO

20. Cadre communautaire pour la sûreté nucléaire (débat)
Vidéo des interventions
PV
MPphoto
 
 

  Vladimir Urutchev (PPE-DE ) , par écrit. – (BG) Avec près de six ans de retard, l’UE s’apprête aujourd’hui à adopter une directive sur la sécurité nucléaire, un document politique important pour ce secteur qui produit près d’un tiers de l’électricité européenne.

Les États membres sont totalement libres de choisir ou de rejeter l’énergie nucléaire. Mais quel que soit ce choix, il importe d’appliquer au secteur les normes de sécurité les plus élevées.

Je salue l’intégration des principes de sécurité de base de l’AIEA en annexe à la directive. De la sorte, les développements de pointe liés aux normes en matière d’énergie nucléaire feront partie intégrante de la législation européenne, obligeant donc les États membres à s’y conformer.

L’absence de prescriptions approuvées de manière collégiale dans l’UE en matière de sécurité nucléaire a permis, dans un passé relativement récent, à certains nouveaux membres de l’Union d’imposer des solutions politiques au secteur nucléaire. Ces solutions ne correspondent désormais plus aux objectifs que l’UE a mis en place afin d’atténuer les changements climatiques et d’assurer la sécurité d’approvisionnement énergétique.

Alors que plusieurs centrales nucléaires sont en cours de construction ou en phase de planification dans l’UE, l’adoption de cette directive sur la sécurité nucléaire est non seulement opportune et justifiée, mais elle est également primordiale dans la mesure où elle offre des garanties pour la sécurité et la tranquillité d’esprit des citoyens.

 
Dernière mise à jour: 21 août 2009Avis juridique