Message du président du Parlement européen David Sassoli aux amis de Strasbourg 

 

Le temps viendra où nous pourrons à nouveau nous retrouver et nous embrasser

"Je tiens à expliquer aux français et aux habitants de Strasbourg le caractère exceptionnel de la décision de délocaliser à Bruxelles les sessions plénières du Parlement européen de mars et d’avril. Cette décision n’a pas été facile à prendre. Tenir la session plénière du Parlement à Strasbourg, suite à l’évolution de l’épidémie de COVID-19, impliquait des risques significativement accrus pour la santé non seulement des députés et des membres du personnel mais aussi de la population régionale à Strasbourg à cause du déplacement d’un grand nombre de personnes.

Nous avons dû, dans le même esprit de responsabilité, en vue de limiter la propagation de la maladie, réviser le calendrier de travail du Parlement européen, même à Bruxelles, pour assurer l’exercice de ses fonctions essentielles.

Strasbourg reste et restera le siège du Parlement européen. Symbole de la réconciliation de l’Europe après la Seconde Guerre mondiale et de la volonté de paix des européens. Elle est aussi au cœur d’une Europe contemporaine. Le Parlement européen est chez lui dans une ville riche d’initiatives citoyennes et culturelles au cœur des valeurs de l’Europe que nous défendons. Et le Parlement européen est reconnaissant des efforts continus de Strasbourg pour l’accueillir.

Sachez que, dès que la situation sanitaire nous le permettra, nous ferons tout ce qui est possible pour respecter les engagements des traités européens en ce qui concerne les sessions plénières mensuelles du Parlement européen.

Nous vivons des temps difficiles mais le moment de nous embrasser à nouveau va bientôt arriver."