Sassoli, Journée internationale de Commémoration de l'Holocauste : si la comprendre est impossible, la connaître est nécessaire. 

 

Extraits du discours du Président du Parlement européen à l'occasion de la Journée internationale de commémoration de l'Holocauste

"Aujourd'hui, nous nous souvenons qu'il y a 76 ans, les portes d'Auschwitz-Birkenau ont été ouvertes, révélant l'horreur du génocide nazi.”

"Ce qui s'est passé dans ce camp de concentration et dans toutes les autres usines de mort disséminées dans toute l'Europe, nous donne une responsabilité et nous impose l'obligation de veiller et de garder ce souvenir vivant. Comme l'a écrit Primo Levi, “si la comprendre est impossible, la connaître est nécessaire.”

"Se souvenir est donc un devoir pour que ce qui s'est passé ne se reproduise plus car chaque fois cela nous placerait devant le côté le plus sombre de l'humanité et de la perte totale du sentiment de compassion le plus fondamental.”

"Et maintenant, nous devons le faire presque sans la voix de ceux qui l'ont vécu : le passage du temps nous oblige à regarder ces événements avec la force de la raison et sans l'aide précieuse de ceux qui ont vécu la dévastation, la férocité et la force ruineuse du diable nationaliste.”

"Mais nous devons aussi nous rappeler que ceux qui ont vécu cette horreur ont laissé les institutions démocratiques et européennes sous notre garde.”

"L'Europe elle-même est née comme un symbole d'ouverture, de coopération, de conscience d'un destin commun. Elle est née d'une grande vision, d'un idéal courageux qui a puisé sa force dans une tragédie aussi immense que celle causée par la Seconde Guerre mondiale et les horribles desseins nazis.”

"C'est pourquoi nous tous, Européens, devons partager la responsabilité de cette garde : la garde de la démocratie et de l'Europe.”

"Comme vous le savez, nous vivons une époque de grands changements. Au cours de ces mois difficiles, nous avons appris à nous concentrer sur nos valeurs, à comprendre le sens de notre interdépendance.”

"Les transformations en cours offrent des possibilités extraordinaires que nous devons utiliser pour améliorer la qualité de vie, pour corriger le développement de l'économie et celui de la société afin d'assurer la durabilité sociale et environnementale, pour réduire les distances et les inégalités.”

"Aujourd'hui plus que jamais, nous devons donc agir ensemble et protéger notre cohésion, c'est-à-dire ce qui fait que des générations entières ont connu la paix et ont pu construire un modèle qui a permis pendant longtemps le bien-être, la croissance économique, les droits sociaux et civils.”

"La Journée de commémoration de l'Holocauste n'est pas seulement un anniversaire, c'est surtout une invitation à montrer notre engagement, notre vigilance et notre responsabilité.”

"Pour prévenir la négation et l'amnésie, nous devons tous prendre cet engagement en faveur d'une mémoire historique claire et vigilante, capable non seulement de témoigner mais aussi de comprendre, de prévenir et d'intervenir chaque fois que les graines du mal absolu se répandent.”

"Une façon de se souvenir mais aussi d'honorer le sacrifice de ceux qui ont perdu la vie en luttant pour un monde meilleur et en défendant les valeurs de liberté et de justice.”

Le texte intégral du discours est disponible ici.

Le discours du Président en vidéo.