Sassoli: Le Parlement européen s’est adapté pour s’assurer que son activité puisse continuer et pour que la voix de ses députés soit entendue 

 

Déclaration du Président du Parlement européen sur le fonctionnement du Parlement pendant la pandémie

“Durant la pandémie, nous avons travaillé pour s'assurer que le Parlement puisse rester ouvert et en mesure de continuer à exercer ses fonctions essentielles. Cela a ainsi permis au Parlement de voter dans les plus brefs délais les mesures sanitaires nécessaires pour faire face au coronavirus en avril et mai".

"Dans toute l'Europe, nous sommes maintenant confrontés à une deuxième vague de la pandémie. Cet état de fait a de profondes conséquences sur l'exercice de nos fonctions au Parlement européen et nous avons donc continué à adapter nos méthodes de travail pour que le Parlement puisse fonctionner et que la voix des députés puisse être entendue. Cette semaine, nous sommes appelés à voter sur de nombreux dossiers législatifs importants, avec 13 sessions de vote et plus de 1 500 votes séparés, cela représente trois fois plus de votes qu'en septembre, alors qu'il n'y en avait eu que 11 en mars. C'est un exemple clair de la manière dont le Parlement s'adapte et remplit son rôle, même dans les circonstances les plus difficiles".

"Nous avons également changé la façon dont les députés européens peuvent participer aux débats, en ouvrant les bureaux de liaison dans les États membres - afin que les députés puissent s'exprimer sans avoir à être physiquement présents au Parlement. Aujourd'hui même, pas moins de 130 députés ont ainsi pu prendre la parole dans l'hémicycle. Le débat est essentiel pour notre travail, car ce sont ces réflexions qui façonnent les décisions que nous prenons. Ces changements contribuent à garantir que tous les députés européens puissent débattre et examiner en profondeur les grandes décisions prises sur l'avenir de l'Europe".

Le nombre de débats et de votes au Parlement pendant la pandémie

Les détails sur le nombre d'orateurs de la session plénière