Lauréat du prix Sakharov 2019: Ilham Tohti

10-12-2019

L’espace d’expression de la liberté de pensée se rétrécit de façon spectaculaire à travers le monde, à mesure que l’influence géopolitique et géoéconomique des régimes autoritaires s’étend. Le prix Sakharov pour la liberté de l’esprit est donc plus important que jamais: il permet au Parlement européen d’attirer l’attention sur le sort de ceux qui s’élèvent contre la répression des droits de l’homme et des libertés fondamentales, principes sur lesquels l’Union européenne repose et qu’elle vise à promouvoir dans son action extérieure, conformément à l’article 21 du traité sur l’Union européenne. Le lauréat du prix Sakharov 2019 est le célèbre professeur d’économie ouïghour Ilham Tohti, défenseur modéré des droits de la minorité ouïghoure et du dialogue avec la majorité Han en Chine. En 2014, il a été condamné à la réclusion à perpétuité pour des chefs d’accusation liés au séparatisme, alors que la Chine durcissait sa politique de lutte contre l’extrémisme religieux, le séparatisme ethnique et le terrorisme – laquelle érigeait désormais l’identité ouïghoure en menace de premier ordre pour la sécurité nationale. Doté d’une récompense de 50 000 euros, le prix Sakharov sera remis lors d’une cérémonie organisée au Parlement européen au cours de la période de session de décembre à Strasbourg, en présence des autres finalistes.

L’espace d’expression de la liberté de pensée se rétrécit de façon spectaculaire à travers le monde, à mesure que l’influence géopolitique et géoéconomique des régimes autoritaires s’étend. Le prix Sakharov pour la liberté de l’esprit est donc plus important que jamais: il permet au Parlement européen d’attirer l’attention sur le sort de ceux qui s’élèvent contre la répression des droits de l’homme et des libertés fondamentales, principes sur lesquels l’Union européenne repose et qu’elle vise à promouvoir dans son action extérieure, conformément à l’article 21 du traité sur l’Union européenne. Le lauréat du prix Sakharov 2019 est le célèbre professeur d’économie ouïghour Ilham Tohti, défenseur modéré des droits de la minorité ouïghoure et du dialogue avec la majorité Han en Chine. En 2014, il a été condamné à la réclusion à perpétuité pour des chefs d’accusation liés au séparatisme, alors que la Chine durcissait sa politique de lutte contre l’extrémisme religieux, le séparatisme ethnique et le terrorisme – laquelle érigeait désormais l’identité ouïghoure en menace de premier ordre pour la sécurité nationale. Doté d’une récompense de 50 000 euros, le prix Sakharov sera remis lors d’une cérémonie organisée au Parlement européen au cours de la période de session de décembre à Strasbourg, en présence des autres finalistes.