Le soutien de l’Union aux défenseurs des droits de l’homme dans le monde

07-12-2017

Le soutien des défenseurs des droits de l’homme fait, de longue date, partie intégrante de la politique extérieure de l’Union européenne en matière de droits de l’homme et constitue l’une de ses grandes priorités. En adoptant les orientations concernant les défenseurs des droits de l’homme en 2004, l’Union a mis en place un train de mesures concrètes visant à garantir la protection des défenseurs des droits de l’homme qui sont en danger, y compris la fourniture d’une aide d’urgence. Les orientations encouragent les diplomates de l’Union à agir de manière plus proactive en instaurant des contacts avec les défenseurs des droits de l’homme et en intervenant en leur nom lorsqu’ils sont en danger. La Commission européenne gère par ailleurs un instrument financier visant à soutenir les activités des défenseurs des droits de l’homme qui travaillent dans les situations les plus dangereuses qui soient. Le soutien de l’Union est aujourd’hui primordial, les défenseurs des droits de l’homme évoluant dans un environnement toujours plus restrictif et subissant un nombre croissant de menaces. Le Parlement européen plaide depuis longtemps en faveur de l’adoption, par l’Union, d’une politique globale concernant les défenseurs des droits de l’homme et a activement contribué à son élaboration. Il a signalé les difficultés que rencontrent les défenseurs des droits de l’homme dans de nombreux pays au moyen de résolutions d’urgence sur les violations des droits de l’homme commises dans le monde, dont plusieurs concernaient des défenseurs des droits de l’homme donnés et les menaces spécifiques qu’ils subissent. Il a également organisé des auditions avec des défenseurs des droits de l’homme, a publié des déclarations relatives à des cas de défenseurs des droits de l’homme en danger et a mis en évidence, à l’occasion de missions effectuées par ses délégations dans les pays concernés, les difficultés rencontrées par les défenseurs des droits de l’homme. Le prix Sakharov du Parlement est l’action de l’Union la plus visible en faveur des défenseurs des droits de l’homme. Ses conséquences pour les lauréats sont considérables: il leur apporte reconnaissance et, souvent, une protection indirecte. La présente note d’information constitue une version mise à jour de celle de décembre 2015: PE 573.879.

Le soutien des défenseurs des droits de l’homme fait, de longue date, partie intégrante de la politique extérieure de l’Union européenne en matière de droits de l’homme et constitue l’une de ses grandes priorités. En adoptant les orientations concernant les défenseurs des droits de l’homme en 2004, l’Union a mis en place un train de mesures concrètes visant à garantir la protection des défenseurs des droits de l’homme qui sont en danger, y compris la fourniture d’une aide d’urgence. Les orientations encouragent les diplomates de l’Union à agir de manière plus proactive en instaurant des contacts avec les défenseurs des droits de l’homme et en intervenant en leur nom lorsqu’ils sont en danger. La Commission européenne gère par ailleurs un instrument financier visant à soutenir les activités des défenseurs des droits de l’homme qui travaillent dans les situations les plus dangereuses qui soient. Le soutien de l’Union est aujourd’hui primordial, les défenseurs des droits de l’homme évoluant dans un environnement toujours plus restrictif et subissant un nombre croissant de menaces. Le Parlement européen plaide depuis longtemps en faveur de l’adoption, par l’Union, d’une politique globale concernant les défenseurs des droits de l’homme et a activement contribué à son élaboration. Il a signalé les difficultés que rencontrent les défenseurs des droits de l’homme dans de nombreux pays au moyen de résolutions d’urgence sur les violations des droits de l’homme commises dans le monde, dont plusieurs concernaient des défenseurs des droits de l’homme donnés et les menaces spécifiques qu’ils subissent. Il a également organisé des auditions avec des défenseurs des droits de l’homme, a publié des déclarations relatives à des cas de défenseurs des droits de l’homme en danger et a mis en évidence, à l’occasion de missions effectuées par ses délégations dans les pays concernés, les difficultés rencontrées par les défenseurs des droits de l’homme. Le prix Sakharov du Parlement est l’action de l’Union la plus visible en faveur des défenseurs des droits de l’homme. Ses conséquences pour les lauréats sont considérables: il leur apporte reconnaissance et, souvent, une protection indirecte. La présente note d’information constitue une version mise à jour de celle de décembre 2015: PE 573.879.