La violence à l'égard des enfants dans l'UE

14-11-2014

La violence à l'égard des enfants prend des formes diverses et se produit dans différents contextes. Ses conséquences peuvent être graves et préjudiciables, à court, comme à long terme. Les estimations sur son ampleur sont préoccupantes. La violence résulte de l'interaction complexe de divers facteurs de risque mais elle peut être évitée grâce à des politiques efficaces en matière de prévention. Plusieurs instruments internationaux visent à sauvegarder et promouvoir les droits de l'enfant. Pierre angulaire dans ce cadre, la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant prévoit, dans son article 19, le droit de l'enfant d'être protégé contre toute forme de violence et l'obligation des États de prendre toutes les mesures appropriées afin de protéger les enfants. Avec l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, la protection des droits de l'enfant a été explicitement reconnue parmi les objectifs que l'UE doit poursuivre. Bien que les systèmes de protection de l'enfance relèvent principalement de la responsabilité des États membres, l'UE joue également un rôle important. Ses actions ont un impact direct sur le droit et les politiques mis en place à l'échelle nationale. Les futures orientations de l'UE sur les systèmes intégrés de protection de l'enfance auront pour but de préciser les domaines dans lesquels l'Union pourra soutenir les systèmes nationaux et d'encourager les échanges de bonnes pratiques.

La violence à l'égard des enfants prend des formes diverses et se produit dans différents contextes. Ses conséquences peuvent être graves et préjudiciables, à court, comme à long terme. Les estimations sur son ampleur sont préoccupantes. La violence résulte de l'interaction complexe de divers facteurs de risque mais elle peut être évitée grâce à des politiques efficaces en matière de prévention. Plusieurs instruments internationaux visent à sauvegarder et promouvoir les droits de l'enfant. Pierre angulaire dans ce cadre, la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant prévoit, dans son article 19, le droit de l'enfant d'être protégé contre toute forme de violence et l'obligation des États de prendre toutes les mesures appropriées afin de protéger les enfants. Avec l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, la protection des droits de l'enfant a été explicitement reconnue parmi les objectifs que l'UE doit poursuivre. Bien que les systèmes de protection de l'enfance relèvent principalement de la responsabilité des États membres, l'UE joue également un rôle important. Ses actions ont un impact direct sur le droit et les politiques mis en place à l'échelle nationale. Les futures orientations de l'UE sur les systèmes intégrés de protection de l'enfance auront pour but de préciser les domaines dans lesquels l'Union pourra soutenir les systèmes nationaux et d'encourager les échanges de bonnes pratiques.