Institutions et ingérence étrangère

15-06-2020

La présente étude, commandée par le département thématique des droits des citoyens et des affaires constitutionnelles du Parlement européen, à la demande de la commission AFCO, examine les réponses de l’Union européenne face à l’ingérence étrangère. Elle s’intéresse plus particulièrement à l’efficacité de l’action européenne face à l’ingérence étrangère dans les élections européennes de 2019, durant la crise de la COVID-19 et dans le financement des partis politiques européens. L’étude se conclut sur des recommandations stratégiques concrètes visant à renforcer la réponse de l’Union européenne.

La présente étude, commandée par le département thématique des droits des citoyens et des affaires constitutionnelles du Parlement européen, à la demande de la commission AFCO, examine les réponses de l’Union européenne face à l’ingérence étrangère. Elle s’intéresse plus particulièrement à l’efficacité de l’action européenne face à l’ingérence étrangère dans les élections européennes de 2019, durant la crise de la COVID-19 et dans le financement des partis politiques européens. L’étude se conclut sur des recommandations stratégiques concrètes visant à renforcer la réponse de l’Union européenne.

Auteur externe

Edoardo BRESSANELLI, Sant’Anna School of Advanced Studies, Pisa (Principal Investigator) Anna DI PALMA, Sant’Anna School of Advanced Studies, Pisa Gaetano INGLESE, Sant’Anna School of Advanced Studies, Pisa Sofia MARINI, Sant’Anna School of Advanced Studies, Pisa Eric REPETTO, Sant’Anna School of Advanced Studies, Pisa