Traite des êtres humains : près de 16 000 victimes dans l’Union européenne

À l’occasion de la Journée européenne contre la traite des êtres humains, apprenez-en plus sur la situation dans l’Union européenne et dans le monde.

Traite des êtres humains

infographie sur la traite des êtres humains
Traite des êtres humains : près de 16 000 victimes dans l’Union européenne

Selon un rapport de la Commission européenne, entre 2013 et 2014, les États membres ont signalé 15 846 victimes enregistrées (identifiées ou présumées) de la traite des êtres humains, dont 76% de femmes et de filles. Toutefois, les chiffres réels pourraient être beaucoup plus élevés.

 

La traite des êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle est la forme la plus répandue avec deux tiers des victimes enregistrées (67%) suivie de l’exploitation par le travail forcé (21%). Les 12% restants sont exploités pour d’autres raisons telles que la mendicité forcée, le trafic d’organes ou encore l’esclavage domestique. La majorité des victimes identifiées sont originaires d'États membres de l'Union européenne.

 

Le rôle du Parlement

 

Les députés ont adopté en 2011 des directives concernant la prévention de la traite des êtres humains et la lutte contre ce phénomène ainsi que la protection des victimes et la poursuite des criminels.

 

En 2016, les députés ont évalué la législation européenne en vigueur permettant de lutter contre la traite des êtres humains et ont recommandé la mise en place de plusieurs mesures destinées à améliorer la situation dans deux résolutions adoptées en mai et en juillet. Les députés ont appelé les États membres de l’Union européenne à respecter les lois existantes et à apporter un meilleur soutien aux victimes.  

 

Plus d’information sur les progrès réalisés dans la lutte contre la traite des êtres humains depuis 2011 dans un rapport de la Commission européenne (en anglais).

 

Traite des êtres humains : aperçu mondial

 

Environ 21 millions de personnes seraient victimes de travail forcé. Beaucoup sont également victimes de traite, la majorité à des fins d’exploitation sexuelle.  Les femmes et les filles représentent plus de 70% du total de victimes estimé dans le monde.

 

Définition de la traite des êtres humains

 

Le recrutement, le transport, le transfert, l’hébergement ou l’accueil de personnes, y compris l’échange ou le transfert du contrôle exercé sur ces personnes, par la menace de recours ou le recours à la force ou d’autres formes de contrainte, par enlèvement, fraude, tromperie, abus d’autorité ou d’une situation de vulnérabilité, ou par l’offre ou l’acceptation de paiements ou d’avantages pour obtenir le consentement d’une personne ayant autorité sur une autre, à des fins d’exploitation.

 

L’exploitation comprend, au minimum, l’exploitation de la prostitution d’autrui ou d’autres formes d’exploitation sexuelle, le travail ou les services forcés, y compris la mendicité, l’esclavage ou les pratiques analogues à l’esclavage, la servitude, l’exploitation d’activités criminelles, ou le prélèvement d’organes.