Énergies renouvelables : des objectifs ambitieux pour l’Europe

Le Parlement veut davantage de solutions vertes comme les énergies renouvelables. Le but : que l’UE tienne ses objectifs ambitieux de réduction des émissions contre le changement climatique.

La crise énergétique actuelle, aggravée par l’agression russe en Ukraine, le montre : l’UE doit réduire sa dépendance aux combustibles fossiles russes et diversifier et sécuriser son approvisionnement énergétique en donnant la priorité aux solutions vertes, telles que les énergies renouvelables. En parallèle, l’UE veut être à la pointe de la transition écologique face à la crise climatique.

 

En apprendre plus sur les différentes actions de l'UE afin de stimuler les énergies renouvelables.

Sources d'énergie renouvelable

  • L'énergie renouvelable désigne l'énergie provenant de sources renouvelables non fossiles, telles que l'énergie éolienne, solaire et géothermique, l'énergie ambiante, l'énergie marémotrice, houlomotrice et autre énergie océanique, etc.

Fixer de nouveaux objectifs européens pour 2030 en matière d’énergies renouvelables

 

Le paquet législatif « Ajustement à l’objectif 55 » fixe des objectifs européens ambitieux pour le climat. Le but de l’UE est de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 55 % d’ici 2030 et de parvenir à la neutralité carbone d’ici 2050.

 

Le paquet législatif comprend également la mise à jour de la directive européenne sur les énergies renouvelables afin d’augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique de l’UE.

 

En septembre 2023, le Parlement a soutenu un nouvel objectif de 42,5 % de sources d'énergie renouvelables d'ici 2030, même si les pays de l'UE sont invités à s'efforcer d'atteindre 45 %, un objectif soutenu par la Commission sous le plan REPowerEU. Présenté en mai 2022 par la Commission européenne, il souligne qu’il faut accélérer la transition vers une énergie propre et se défaire progressivement des importations d’énergie russe en portant à 45 % d’ici 2030 la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité, l’industrie, la construction et les transports.

  

La nouvelle législation accélère le processus d'approbation des centrales électriques à énergies renouvelables nouvelles ou adaptées, notamment les panneaux solaires et les éoliennes.

 

En apprendre plus sur l’ajustement à l’objectif 55 et le pacte vert

 

Augmenter la part des énergies renouvelables dans différents secteurs au sein de l’UE

23,0%

part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique en 2022

Les objectifs dans les secteurs suivants ont également été mis à jour :

 

  • bâtiments – 49 % d’énergies renouvelables d’ici 2030 ;
  • industrie – nouveau critère de référence : une augmentation annuelle de 1,6 % de l’utilisation des énergies renouvelables

 

La mise à jour tient compte de la demande du Parlement demandant aux États membres de fixer un objectif indicatif pour les technologies innovantes en matière d'énergies renouvelables représentant au moins 5 % de la nouvelle capacité installée d'énergies renouvelables d'ici 2030, ainsi que d'établir un cadre de coopération sur les projets énergétiques transfrontaliers.

 

Il fait également suite à l'appel du Parlement en faveur de critères plus stricts sur l'utilisation de la biomasse, afin de réduire le risque de financement de pratiques non durables et de prévenir les impacts négatifs sur la qualité des sols et la biodiversité.

Part de l’énergie provenant de sources renouvelables (en % de la consommation finale brute d’énergie)

 

La part des sources renouvelables dans la consommation d'énergie de l'UE a atteint 23,0 % en 2022, contre 21,8 % en 2021.

La Suède est le pays de l'UE où la part des énergies renouvelables est la plus élevée : 66 % en 2022, provenant principalement del’hydraulique, de l'énergie éolienne, des biocarburants solides et liquides, ainsi que des pompes à chaleur. Viennent ensuite la Finlande (47,9 %,provenant de l'hydroélectricité, de l'énergie éolienne et des biocarburants solides) et la Lettonie (43,3 %, principalement de l’hydraulique).

Les proportions les plus faibles d'énergies renouvelables ont été enregistrées en Irlande (13,1 %), à Malte (13,4 %), en Belgique (13,8 %) et au Luxembourg (14,4 %).

En savoir plus sur ce que fait l'UE pour stimuler les énergies renouvelables :


Cet article a été publié une première fois en novembre 2017; il a été largement modifié compte tenu des récentes évolutions en matière d’énergies renouvelables au sein de l’UE.