Découvrez les finalistes du Prix Sakharov 2019

Des défenseurs des droits de l'homme brésiliens, un groupe d'étudiants kenyans et un économiste ouïghour sont finalistes du Prix Sakharov 2019. Découvrez-les dans notre article !

Finalistes du Prix Sakharov 2019 :     Marielle Franco, Chief Raoni et Claudelice Silva dos Santos,The Restorers et
    Ilham Tohti
Découvrez les finalistes du Prix Sakharov 2019

Les finalistes du Prix Sakharov 2019 sont :


  • Marielle Franco, Chef Raoni et Claudelice Silva dos Santos
  • The Restorers
  • Ilham Tohti

Les trois finalistes du Prix Sakharov 2019  ont été sélectionnés par les commissions des affaires étrangères et du développement le 8 octobre.


  •  Marielle Franco, militante politique et défenseuse des droits de l'homme brésilienne a été brutalement assassinée en mars 2018. Marielle, femme bisexuelle née dans une favela, était connue pour avoir défendu les droits humains des jeunes noirs, des femmes, des habitants de favelas et des personnes LGBTI. Le chef Raoni est la figure emblématique de la lutte contre la déforestation en Amazonie. Il est l’un des grands leaders du peuple Kayapo, installé au cœur de l’Amazonie. Il a environ 90 ans et a consacré sa vie à la lutte pour les droits des autochtones et à la préservation de l'Amazonie. Claudelice Silva dos Santos, écologiste brésilienne et défenseuse des droits de l’homme, est devenue militante suite au meurtre de son frère et de sa belle-sœur. Ces deux derniers ont été assassinés à cause de la lutte qu'ils menaient contre la déforestation au Brésil. Elle est connue pour ses positions contre les bûcherons illégaux, les éleveurs et les producteurs de charbon opérant dans la région de Praia-Alta Piranheira, une colonie amazonienne isolée.

  •  The Restorers, un groupe de cinq étudiants du Kenya composé de Stacy Owino, Cynthia Otieno, Purity Achieng, Mascrine Atieno et d’Ivy Akinyi , a développé i-Cut, une application aidant les filles à faire face aux mutilations génitales féminines. i-Cut permet aux jeunes femmes de chercher de l'aide, de trouver un centre de secours ou d’alerter les autorités plus facilement. Les mutilations génitales féminines sont reconnues internationalement comme une violation des droits de l’homme. Plus de 200 millions de filles et de femmes actuellement en vie en ont été victimes. Chaque année, plus de 3 millions de filles sont menacées.

  •  Ilham Tohti est un économiste ouïghour qui lutte pour les droits de la minorité ouïghoure en Chine. Il est partisan du dialogue et plaide pour la mise en œuvre des lois sur l'autonomie régionale en Chine. Accusé de séparatisme, il a été condamné à la prison à vie en 2014. Malgré cela, il reste une figure de modération et de réconciliation. Depuis 2017, plus d'un million d'Ouighours ont été détenus dans des camps d'internement.

L’année dernière, le Prix Sakharov a été remis au réalisateur ukraibien, Oleg Sentsov.


Prochaines étapes

La conférence des Présidents, composée du président du Parlement européen David Sassoli et des présidents des groupes politiques, annoncera le ou les lauréats le 24 octobre prochain. La cérémonie de remise du Prix aura ensuite lieu le 18 décembre à Strasbourg.


Comment le lauréat est-il choisi ?
Prix Sakharov - Comment le lauréat est-il choisi ?

Le Prix Sakharov : honorer les défenseurs des droits de l'Homme

Le Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit est décerné chaque année par le Parlement européen. Il a été créé en 1988 pour honorer des personnalités collectives ou individuelles qui s’efforcent de défendre les droits de l’homme et les libertés fondamentales.