Journée internationale des femmes - les aspects genre de la pauvreté énergétique

Les femmes et les mères célibataires ont plus de mal à payer leurs factures d'énergie que les hommes. Voici des informations sur l'impact de la récente crise du coût de la vie.

Deux paires de mains de femmes à côté d'un radiateur
Journée internationale des femmes - les aspects genre de la pauvreté énergétique

La précarité énergétique est un problème important dans de nombreuses régions d'Europe car les ménages ont du mal à payer les coûts croissants de l'énergie.

 

Les données d'Eurofound de 2022 montrent que les mères célibataires et les femmes célibataires sont plus susceptibles d'avoir des difficultés à payer leurs factures d'énergie que les hommes célibataires. Cela est souvent dû à des revenus moyens plus faibles et à une prévalence plus élevée de travail peu rémunéré, à temps partiel ou précaire. L'écart de rémunération entre les sexes dans l'UE était toujours de 13 % en 2020 et n'a que peu changé au cours de la dernière décennie. Cela signifie que les femmes gagnent en moyenne 13 % de moins par heure que les hommes.

 

La crise du coût de la vie a un impact négatif sur l'inclusion économique et sociale, la santé et les droits fondamentaux des femmes. Cela rend également plus difficile pour les femmes sans revenu ou à faible revenu de fuir les abus et la violence domestique d'un partenaire avec lequel elles sont liées d'un point de vue financier.

Carousel

Le Parlement travaille à la création d'un Fonds social pour le climat afin de garantir que chaque Européen, en particulier les personnes en situation de vulnérabilité, ait accès à une énergie abordable. Le fonds devrait financer des mesures concrètes pour lutter contre la pauvreté énergétique et de mobilité, à la fois sur le court et sur le long terme.

 

La commission des droits de la femme et de l'égalité des genres (FEMM) rencontrera des parlementaires des pays de l'UE le 1er mars pour marquer la Journée internationale des femmes (8 mars) et discuter des aspects genre de la pauvreté énergétique. Accueillis par le président de FEMM, Robert Biedroń, les invités incluent Katharina Habersbrunner, de 'Women Engage for a Common Future' et Juliana Whalgren, directrice du 'European Anti-poverty Network'. L'événement est une occasion d'échanger des informations, des expériences et des meilleures pratiques pour faire face à la crise énergétique et à ses effets sociaux et économiques sur les femmes.

 

Suivez l'événement en direct ici.